Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #myanmar catégorie

Publié le par Famille Tabouli
Publié dans : #Myanmar
Nos derniers jours en Birmanie...
Nos derniers jours en Birmanie...

On voulait être dans le centre de Yangoon afin d'éviter les longs trajets où la plupart du temps on doit prendre un taxi ou un tuk tuk pour aller dans la ville, et forcément avec nos têtes de touristes on paye le prix fort.

Est-ce bien grave, me direz-vous quand on pense à ce qu'on gagne par rapport à un birman...? Non, donner 3 dollars au lieu de 20 centimes pour faire un kilomètre peut paraître ridicule mais quand c'est tout le temps et pendant un an....ça fait mal au budget et à notre moral.

C'est comme si un birman payait le ticket de bus 6 euros et moi 1euro...

Bref, un hôtel chinois un peu glauque nous a servi de base pour aller visiter principalement la der des der des pagodes !!!!

De toute façon, au pire il y a des médecins la porte à côté...

De toute façon, au pire il y a des médecins la porte à côté...

Contraste entre moderne et vieil immeuble colonial décrépi
Contraste entre moderne et vieil immeuble colonial décrépi

Contraste entre moderne et vieil immeuble colonial décrépi

mosquée, église...
mosquée, église...

mosquée, église...

Ici les offrandes dépassent un peu des camions !
Ici les offrandes dépassent un peu des camions !

Ici les offrandes dépassent un peu des camions !

Nos derniers jours en Birmanie...
Nos derniers jours en Birmanie...
Nos derniers jours en Birmanie...
jeune moine très curieux qui parle anglais avec Elliot

jeune moine très curieux qui parle anglais avec Elliot

Nos derniers jours en Birmanie...
Bonne ambiance à la grande pagode un peu bling bling...
Bonne ambiance à la grande pagode un peu bling bling...

Bonne ambiance à la grande pagode un peu bling bling...

les fidèles arrosent les bouddhas avec de l'eau sacrée

les fidèles arrosent les bouddhas avec de l'eau sacrée

couronne disco pour le bouddha couché
couronne disco pour le bouddha couché

couronne disco pour le bouddha couché

Nos derniers jours en Birmanie...
Nos derniers jours en Birmanie...
Nos derniers jours en Birmanie...
Nos derniers jours en Birmanie...
Nos derniers jours en Birmanie...
Enfin la bonne idée de mettre un panneau pour interdire les crachats de bétel !!!! pas utile apparemment...

Enfin la bonne idée de mettre un panneau pour interdire les crachats de bétel !!!! pas utile apparemment...

De toute façon, pour nous la Birmanie c'est fini. On voulait y venir depuis longtemps, c'est un pays en mutation où il y a peut-être un avenir meilleur.

On file à Bangkok récupérer entre autres une valise chez Laetitia et Hervé (merci beaucoup à eux cela nous a permis d'ête plus léger) puis se préparer pour le Cambodge.

Ce qu'on a aimé : les paysages verdoyants, les gens et leur gentillesse, les sourires, les balades en moto, les temples de Bagan, les villages flottants.

Ce qui nous a le moins plu : le prix des hébergements, les routes avec des énormes trous partout, la richesse des temples dans des villes où l'argent pourrait tellement servir à aider les gens à mieux vivre...

ဂွတ်ဘိုင် ( au revoir)

 

Voir les commentaires

Publié le par Famille Tabouli
Publié dans : #Myanmar
Des tas de chats nous accueillent à la sortie de bus ...

Des tas de chats nous accueillent à la sortie de bus ...

Notre chambre est sur le toit, on peut rester des heures à observer la vie en bas

Notre chambre est sur le toit, on peut rester des heures à observer la vie en bas

Hpa An
aubergines, tabac, légume vert inconnu
aubergines, tabac, légume vert inconnu
aubergines, tabac, légume vert inconnu

aubergines, tabac, légume vert inconnu

Hpa An

Nous sommes venus à Hpa An pour voir des bouddhas dans des grottes, on pourra dire qu'on a pas loupé un bouddha en Birmanie !

 

Hpa An
Hpa An
il y en a des milliers sculptés à même la roche

il y en a des milliers sculptés à même la roche

Hpa An
Hpa An
Hpa An
Hpa An
Hpa An
Hpa An

Après avoir traversé la grotte nous voilà de l'autre côté. J'ai oublié de préciser que lorsqu'on rentre dans une grotte où il y a des bouddhas, c'est comme un temple : on est pieds nus.

Sauf que là, on est entrés, puis on s'est enfoncés dans des galeries, on avait nos lampes car (toujours pieds nus) on a carrément traversé la montagne par l'interieur...On a du prendre une barque pour retourner à notre point de départ.

pause baignade les filles se baignent dans un autre bassin...

pause baignade les filles se baignent dans un autre bassin...

Hpa An
on est en moto, sur la route on fait des pauses bouddhas

on est en moto, sur la route on fait des pauses bouddhas

Hpa An
Hpa An
Hpa An
piton rocheux au pieds duquel vivent des moines

piton rocheux au pieds duquel vivent des moines

on ze road again !

on ze road again !

Hpa An
rizière
rizière

rizière

maison des agriculteurs

maison des agriculteurs

Hpa An
Hpa An
Hpa An
on nous invite à aller au temple mais on préfère aller se baigner

on nous invite à aller au temple mais on préfère aller se baigner

Hpa An
Hpa An
Hpa An
brulis au coucher du soleil

brulis au coucher du soleil

Les habitants attendent le soir pour brûler leurs ordures, pour brûler les herbes , cela permet de nettoyer le champs pour replanter autre chose ensuite. Ils attendent aussi le soir (parfois non) pour jeter leurs ordures dans la nature ou directement sous nos yeux dans la rivière. Et pas un petit plastique, la grosse poubelle...

les brumes sont les fumées, ça sent le grillé...

les brumes sont les fumées, ça sent le grillé...

attente du bus pour Yangoon, ah pas de bus ? on retourne à la Guesthouse...

attente du bus pour Yangoon, ah pas de bus ? on retourne à la Guesthouse...

On serait bien restés avec les gens adorables du Galaxy Motel...mais il faut partir cette fois...

On serait bien restés avec les gens adorables du Galaxy Motel...mais il faut partir cette fois...

A bientôt à Yangoon....

Voir les commentaires

Publié le par Famille Tabouli
Publié dans : #Myanmar
Bago, une pause avant Hpa An

Comme la route est longue entre le lac Inlé et Hpa An, on décide de faire une pause de deux jours à Bago où il y a pas mal de bouddhas et de temples. On ne visitera pas le monastère où il y a des centaines de moines car on ne peut pas tout faire.

La ville n'est pas terrible mais le marché est grand et vivant, on y trouve de tout comme d'habitude en Asie !

On loge dans un super hôtel avec une piscine...histoire de se poser une après-midi sans bouger, ce qui n'arrive pas souvent.

fleurs que l'on accroche au rétro dans le tuk tuk ou la voiture, bonne odeur comme le jasmin

fleurs que l'on accroche au rétro dans le tuk tuk ou la voiture, bonne odeur comme le jasmin

direction le marché

direction le marché

les pousse-pousse, pratique mais juste pour deux personnes

les pousse-pousse, pratique mais juste pour deux personnes

Bago, une pause avant Hpa An
gateau de crevettes (on n'a pas gouté)

gateau de crevettes (on n'a pas gouté)

piment et curcuma, fleurs on passe d'une odeur extrême à l'autre...

piment et curcuma, fleurs on passe d'une odeur extrême à l'autre...

on met du temps car on papote on papote

on met du temps car on papote on papote

Bago, une pause avant Hpa An
réparation de la grande pagode
réparation de la grande pagode
réparation de la grande pagode
réparation de la grande pagode

réparation de la grande pagode

La grande pagode est recouverte d'échafaudages en bambou, elle "nécessite" une réparation qui ne nous semble pas essentielle vu le reste de choses à réparer dans le coin...mais bon, d'immenses feuilles d'or sont préparées et collées dessus, elle sera rutilante et bien dorée dans quelques temps...au milieu de la poussière des routes en terre et des gamins qui travaillent à 10 ans, ça va être joli. On a un peu de mal avec ce décalage avec l'argent donné aux moines et le reste. On n'avait jamais vu des moines dans les centres commerciaux avec des super portables, des motos, etc..

le manège tourne, il faut jeter des sous dans la pirogue, il faut bien viser...

le manège tourne, il faut jeter des sous dans la pirogue, il faut bien viser...

le tuk tuk nous emmène dans toutes les pagodes

le tuk tuk nous emmène dans toutes les pagodes

Snake Pagoda, la maison d'un serpent tranquille (mais qui impressionne)

Snake Pagoda, la maison d'un serpent tranquille (mais qui impressionne)

Bago, une pause avant Hpa An
Kyaik Pun Paya

Kyaik Pun Paya

On passe de bouddhas couchés en pagodes, on commence à se dire qu'on a envie de voir autre choses, aussi parce que les bouddhas d'ici ne nous plaisent pas trop on trouve qu'ils ont de drôles de têtes...et surtout il fait très chaud.

On reprend un bus pour aller à Hpa An où l'on sait qu'il y a des grottes, ça va nous rafraîchir !

Voir les commentaires

Publié le par Famille Tabouli
Publié dans : #Myanmar
Les pêcheurs et leurs nasses
Les pêcheurs et leurs nasses
Les pêcheurs et leurs nasses

Les pêcheurs et leurs nasses

Le lac Inlé se trouve à l'est de la Birmanie, dans l'état Shan. C'est une immense étendue d'eau douce à plus de 800 mètres d'altitude. Il fait environ 12000 hectares....les habitants vivent au bord mais aussi sur le lac.

Il leur apporte du poisson mais aussi les légumes qui poussent sur l'eau.

Les pêcheurs ont plein de differentes techniques pour attraper le poisson. Une nasse est posée au fond de l'eau, les poissons sont prisonniers, par le trou qui est en haut de la nasse le pêcheur harponne le poisson.

Ils restent debout ce qui permet de voir le trajet à emprunter (il y a énormement d'algues) et aussi d'apercevoir les poissons.

Le lac est en danger à cause de l'envahissement des jacinthes d'eau, la pollution des eaux usées des habitants, l'introduction de nouvelles espèces de poissons....

Pose de petites nasses

Pose de petites nasses

le traditionnel filet, ils rament debout ce qui est moins fatiguant et on voit mieux où on va
le traditionnel filet, ils rament debout ce qui est moins fatiguant et on voit mieux où on va
le traditionnel filet, ils rament debout ce qui est moins fatiguant et on voit mieux où on va

le traditionnel filet, ils rament debout ce qui est moins fatiguant et on voit mieux où on va

un des pêcheurs tape sur l'eau pour faire peur aux poissons qui se mettent dans les filets

un des pêcheurs tape sur l'eau pour faire peur aux poissons qui se mettent dans les filets

le marché pas flottant

le marché pas flottant

Il y a plusieurs villages importants autour du lac et aussi de nombreux habitants qui vivent sur l'eau. Pour alimenter tout ce monde les paysans cultivent des tomates, concombres, courges, etc qui se vendent sur le marché. Plusieurs marchés tournent sur les villages, il faut se procurer le calendrier avec les dates et lieux du marché. Les gens descendent aussi des montagnes pour vendre ce qu'ils ont récolté.

Lac Inle
Lac Inle
noix d'arec
noix d'arec
noix d'arec

noix d'arec

Lac Inle
forte odeur à l'horizon

forte odeur à l'horizon

l'un ne va pas sans l'autre...

l'un ne va pas sans l'autre...

la chaise donne envie d'aller se faire la barbe...

la chaise donne envie d'aller se faire la barbe...

séquence observation

séquence observation

Elliot a repris du poil de la bête après un passage mouvementé chez le médecin local puis à l'hôpital de Nyang Shwé...on a bien compris dans quelles conditions très rudimentaires vivaient les habitants du coin( et surement 90% de la population birmane..) L'hôpital consiste simplement en un batiment rempli de lits en métal tous dans une grande pièce, sans matelas ni couverture et surtout sans médecin !!!

Les futures mamans font plus de 5 heures de bus pour accoucher à Mandalay...

On a quand même eu droit à un jeune médecin qui a remis Elliot en état (il avait une bactérie à l'estomac, de la fièvre et était très faible avec deux kilos en moins , des pattes de pie comme dirait Steph)...

 

Dès que ça allait mieux on est partis explorer le coin
Dès que ça allait mieux on est partis explorer le coin

Dès que ça allait mieux on est partis explorer le coin

Lac Inle
Lac Inle
Lac Inle
le retour s'est fait en pirogue

le retour s'est fait en pirogue

Lac Inle
Lac Inle
dans les petits canaux, calme clapotis de l'eau

dans les petits canaux, calme clapotis de l'eau

l'école

l'école

les plantations de tomates sur l'eau
les plantations de tomates sur l'eau
les plantations de tomates sur l'eau
les plantations de tomates sur l'eau
les plantations de tomates sur l'eau

les plantations de tomates sur l'eau

temple flottant

temple flottant

le lac n'est pas profond mais il peut quand même atteindre 4 mètres de profondeur à la mousson
le lac n'est pas profond mais il peut quand même atteindre 4 mètres de profondeur à la mousson
le lac n'est pas profond mais il peut quand même atteindre 4 mètres de profondeur à la mousson

le lac n'est pas profond mais il peut quand même atteindre 4 mètres de profondeur à la mousson

Lac Inle
Lac Inle
traffic dans une ruelle...
traffic dans une ruelle...
traffic dans une ruelle...

traffic dans une ruelle...

Au détour d'une route , on a vu arriver les "Déraillés Bellilois" qui  faisaient leur dernier tour avant de rentrer à Belle Ile après avoir traversé l'Asie en vélo...et puis tous les gens du quartier où on dormait nous on bien aidé pour Elliot, une dame lui a préparé plusieurs soirs de suite une soupe de riz, les gens nous demandaient de ses nouvelles.

C'est un cuisinier qui nous a déniché un médecin , on a été mangé chez lui plusieurs fois et dans son boui boui on a rencontré plein de français super sympa....après le gros coup de stress on a bien décompressé et pris le temps de sa balader dans ce beau décor...on aurait pu rester plus de 7 jours mais il faut continuer la route ...

Malgré une augmentation considérable du tourisme sur le lac, on a vraiment beaucoup apprécié ce paysage, les gens toujours aussi accueillants et gentils, une ambiance assez paisible pour nous voyageurs...

Ah, j'allais oublier les suisses avec qui on a passé notre dernière soirée à hurler de rire....(oui, les Déraillés, on vous a piqué vos suisses !!!!)

 

Voir les commentaires

Publié le par Famille Tabouli
Publié dans : #Myanmar
Pieds nus obligatoires

Pieds nus obligatoires

On a pris le "OK Express", il n'était ni Ok et encore moins express...

On a du s'arrêter 78 fois pour prendre des gens qui n'avaient pas de place et qui transportaient des énormes cartons qui ne rentraient pas dans le bus...avec une vitesse de pointe à 50km/h et des vibrations dignes d'un marteau piqueur, on est arrivés en miettes à Bagan.

Mais, comme d'hab, le sourire et l'accueil (et la super douche) à l'hôtel nous ont adouci le moral.

 

Pas de short ni de bretelles fines, port du longhi conseillé
Pas de short ni de bretelles fines, port du longhi conseillé
Pas de short ni de bretelles fines, port du longhi conseillé

Pas de short ni de bretelles fines, port du longhi conseillé

On doit porter des manches et des vêtements longs pour entrer dans les temples et marcher pieds nus. Cyril et Fanette portent un longhi par dessus leur short. Moi je suis en pantalon et Elliot a le droit de faire ce qu'il veut !

Les birmans portent leur longhi directement comme une jupe. Ceux des hommes sont plutôt sombres à petits carreaux et les femmes plus avec ds fleurs.

Il est parfois un peu bizarre de marcher pieds nus dans les escaliers tout sales et sombres qui montent en haut des temples. D'autant qu'ici , entre la poussière, les crachats de bétel, et la saleté omniprésente on recherche activement des moyens de se laver les pieds !

Bagan
Cyril trouve un pass

Cyril trouve un pass

A l'arrivée à Bagan, on est les seuls touristes dans le bus. Le chauffeur s'arrête, Cyril descend, il doit payer 20 dollars par personne à l'entrée de la ville (étranger = tu payes). Il récupère 4 tickets d'entrée valables pour 5 jours.

Deuxième jour : perte d'un ticket.

Troisième jour : miracle, un ticket posé sur un temple, merci Bouddha !

Bagan
On imagine les 3000 temples rutilants du IX ème au XIII ème siécle...

On imagine les 3000 temples rutilants du IX ème au XIII ème siécle...

Bagan, autefois capitale du royaume de Pagan. Le plus grand site archéologique bouddhique d'Asie.

Etendu sur plus de 50 km, on loue deux motos et on roule dans les chemins sablonneux à travers cet immense musée à ciel ouvert.

Bagan
Bagan
Bagan
Bagan
Le soir avant la tombée de la nuit...

Le soir avant la tombée de la nuit...

On fait un tour chez une famille qui fabrique de la laque

On fait un tour chez une famille qui fabrique de la laque

Long processus avant d'arriver à un bol

Long processus avant d'arriver à un bol

A la base, il y a un petit panier  de bambou ou de crin de cheval tressé.

Ensuite, les couches commencent à s'accumuler : de la résine, de la laque, séchage, ponçage, répétition, re-laque , plusieurs jours de séchage.

Les couleurs naturelles se superposent, de la poudre de souffre, de bois, de  pierre, bref pour un bol il faut au moins trois semaine de travail et les outils sont très simples et rudimentaires.

Bagan
Bagan

A la fin, il y a une personne qui fait les dessins basiques puis celle qui fait les détails. La famille signe son travail dans un coin de l'objet. Tout est fin et beau mais forcément le prix est élevé.

Bagan
Bagan
Bagan
Bagan

Il reste des fermiers qui cultivent du riz ou qui ont des troupeaux au milieu des temples. Il n'y a pas si longtemps que ça il y avait des villages ici. Le gouvernement a été radical et a obligé les habitants à aller vivre ailleurs pour faire place aux touristes et aux hôtels, dommage.

Encore une fois, on est choqués par les maisons qui se résument souvent à un sol en bois sur pilotis avec des parois de feuilles de bambou tréssées, et juste un puits à proximité sur un chemin boueux, et les énormes complexes hôteliers aux chambres à 300 dollars, avec une super route bétonnée, pfffff

 

Usure à force d'être touché et vénéré

Usure à force d'être touché et vénéré

Bagan
Stupa au bord du fleuve IrrawaddyStupa au bord du fleuve Irrawaddy
Stupa au bord du fleuve Irrawaddy

Stupa au bord du fleuve Irrawaddy

Il y a toujours un point d'eau gratuite, on ne tentera pas l'experience laissant ce plaisir aux habitués...

Bagan
Bagan
Bagan
Pendant 5 jours on passe notre temps à regarder ce spectacle étonnant qui varie sans arrêt au fil de la journéee
Pendant 5 jours on passe notre temps à regarder ce spectacle étonnant qui varie sans arrêt au fil de la journéee
Pendant 5 jours on passe notre temps à regarder ce spectacle étonnant qui varie sans arrêt au fil de la journéee

Pendant 5 jours on passe notre temps à regarder ce spectacle étonnant qui varie sans arrêt au fil de la journéee

Bagan
Bagan
Bagan

On rend les motos, on prend le bus en direction du Lac Inlé. Pas de train, ni de téléportation, il va falloir prendre le bus pendant 7 heures à travers la montagne...

Voir les commentaires

Publié le par Famille Tabouli
Publié dans : #Myanmar
Tout d'abord une pensée à tous...

Tout d'abord une pensée à tous...

Sur la route de la Chine

De Mandalay, on prend un chauffeur qui nous emmènera tranquillement à Pyin Oo Lwin un peu plus au nord. On pensait ne rester que deux jours et prendre le train pour Hsipaw mais à ce moment-là il a plu pendant plusieurs jours, on a du annuler l'idée de faire un trek dans la gadoue...

La route est pleine de trous, elle monte et tourne et tout le long il y a d'énormes camions surchargés de tas de marchandises qui transitent vers ou depuis la Chine. C'est la seule route qu'ils empruntent, les freins chauffent et il y a des moteurs qui lachent.

 

une pause aux cascades

une pause aux cascades

la cascade ...et la super attraction pour les enfants

la cascade ...et la super attraction pour les enfants

la fortitude ? c'est quoi ?...

la fortitude ? c'est quoi ?...

On arrive au marché de Pyin oo Lwin, en général c'est le premier truc que l'on visite

On arrive au marché de Pyin oo Lwin, en général c'est le premier truc que l'on visite

C'est un mélange de poussière, de gadoue, de bruit et de bazar sans compter les odeurs de poisson et de vache. Au milieu de ça, surgit un bel avocat, une odeur de coriandre fraîche ou les belles fleurs rouges d'une épaisse couverture. On est à plus de mille mètres d'altitude, il fait beau la journée et bon, mais frais la nuit.

Sur la route de la Chine
Sur la route de la Chine
Sur la route de la Chine
Sur la route de la Chine
Le bétel : le sourire rouge des birmans

Le bétel : le sourire rouge des birmans

Des noix d'arec et de la chaux sont mélangés et envelopés dans la feuille verte de bétel, les birmans mastiquent ça toute la journée et le crachent un peu partout sur tout le sol  (c'est peu ragoutant car c'est rouge comme du sang). Le bétel est consommé depuis des siècles, sa préparation a peu évolué. Ca fait un sourire terrifiant...mais eux en tirent des bénéfices, c'est une sorte d'énergisant.

 

le thanaka
le thanaka
le thanaka

le thanaka

Hommes, femmes et enfants utilisent la poudre de cet arbre diluée avec de l'eau pour se protéger le visage du soleil et purifier la peau, c'est comme un masque de beauté qui existe depuis 2000 ans.

Sur la route de la Chine
my god un gateau !!!! il ne survivra pas

my god un gateau !!!! il ne survivra pas

l'armée juste en face de notre hôtel
l'armée juste en face de notre hôtel

l'armée juste en face de notre hôtel

havre de paix dans un vieux batiment colonial décrépi

havre de paix dans un vieux batiment colonial décrépi

basket en attendant notre bus pour Bagan

basket en attendant notre bus pour Bagan

arrosage des disques de freins du bus en pleine descente, rassurant non?
arrosage des disques de freins du bus en pleine descente, rassurant non?

arrosage des disques de freins du bus en pleine descente, rassurant non?

Voir les commentaires

Publié le par Famille Tabouli
Publié dans : #Myanmar
Nous prenons l'avion pour Mandalay

Nous prenons l'avion pour Mandalay

la colline de Mandalay

la colline de Mandalay

Nous arrivons à Mandalay et déjà à la sortie de l'aéroport on est dépaysés. une seule route au milieu de la verdure jusqu'à la ville. On voit quelques stupas, des buffles, des champs, des charrettes et des boeufs.

Le taxi nous emmène dans une famille qui a créé une école anglaise où nous avions réservé notre chambre. Comme d'hab, il faut passer d'une monnaie à l'autre : en Birmanie c'est le Kyat.

Et puis apprendre à dire bonjour : Mingalaba

Une fois nos sacs posés, on part à pieds avec le plan de la ville. On monte au sommet de Mandalay au milieu d'une foule assez excitée.

Tout d'abord, nous sommes quelques jours avant les élections et des groupes de differents partis avec des drapeaux et des bandeaux défilent, chantent et dansent sur des camions.

En plus, la nuit tombe et c'est la pleine Lune. La foire, des lampions et des feux d'artifice de partout. On se retrouve là-haut à mettre des bougies parterre...

Des groupes de filles chantent , tout le monde parle et tourne autour du temple, ça sent la cire, il y a une belle ambiance

Des groupes de filles chantent , tout le monde parle et tourne autour du temple, ça sent la cire, il y a une belle ambiance

Myanmar
Myanmar
Myanmar
Myanmar
par contre au retour, y a des bouchons !!! On mettra plus d'une heure pour faire un kilomètre

par contre au retour, y a des bouchons !!! On mettra plus d'une heure pour faire un kilomètre

les feuillardiers

les feuillardiers

Après avoir été battu, le minuscule morceau d'or devient plat

Après avoir été battu, le minuscule morceau d'or devient plat

Myanmar
Myanmar
les feuilles d'or recouvrent les petites statues mais aussi les immenses bouddhas

les feuilles d'or recouvrent les petites statues mais aussi les immenses bouddhas

tout le monde n'apprécie pas de mettre un beau costume...
tout le monde n'apprécie pas de mettre un beau costume...

tout le monde n'apprécie pas de mettre un beau costume...

Myanmar
Mesdames, passez votre chemin, seuls les hommes ont l'honneur de déposer une feuille d'or sur le bouddha...

Mesdames, passez votre chemin, seuls les hommes ont l'honneur de déposer une feuille d'or sur le bouddha...

Myanmar
le casier numéro 90 à priori pour récupérer nos tongs laissées à l'entrée du temple

le casier numéro 90 à priori pour récupérer nos tongs laissées à l'entrée du temple

Quartier de tailleurs de marbre, ils finissent les statues par la tête...

Quartier de tailleurs de marbre, ils finissent les statues par la tête...

Myanmar
Myanmar
Ebénistes, tout est beau et cher
Ebénistes, tout est beau et cher

Ebénistes, tout est beau et cher

Une halte au monastère en bois

Une halte au monastère en bois

Notre guide pour la journée nous emmène dans un brouhaha de casseroles et de foule pour gouter le curry birman

Notre guide pour la journée nous emmène dans un brouhaha de casseroles et de foule pour gouter le curry birman

Le curry birman n'a pas le goût du curry mais c'est un assortiment de plusieurs plats dont une soupe, des légumes crus, du riz à volonté et d'autres nouvelles sensations sur les papilles.

marché couvert, on y trouve du souffre, de la canelle, des pots en plastique, du tissu, de tout quoi...

marché couvert, on y trouve du souffre, de la canelle, des pots en plastique, du tissu, de tout quoi...

Myanmar
Myanmar
Myanmar
les marionettes paraissent grandes sauf lorsque le rideau se lève et que l'on découvre les artistes

les marionettes paraissent grandes sauf lorsque le rideau se lève et que l'on découvre les artistes

Taxi pour Pying Oo Lwin

Taxi pour Pying Oo Lwin

Nous nous rendons compte assez rapidement que les logements sont chers par rapport aux autres pays d'Asie du sud-est. Pour les mêmes prestations le prix est largement doublé. Un vrai casse-tête pour trouver une chambre dans notre budget (35 euros grand maximum pour 4).

D'autant qu'Internet ne fonctionne que rarement, ça va être compliqué...

Voir les commentaires